LABORATOIRE IRB, ÉQUIPE, CONTACT.

RECHERCHES,

 Réalisations :

 La Phrase

                            
À l’occasion de Mons 2015, capitale européenne de la culture, Karelle Ménine, auteure et artiste littéraire a initié un projet original intitulé « La Phrase », qu’elle a souhaité réaliser avec Ruedi Baur. Écrire, au cœur de la ville de Mons, une phrase de 10 kilomètres élaborée à partir d’un corpus tiré d’oeuvres d’auteur(e)s montois, puis du Hainaut, de Belgique, et enfin du monde entier. Sortir les mots des livres, leur redonner de l’air, cette longue phrase met en lumière le foisonnement et l’originalité des écrits. Elle inscrit la littérature sur le territoire et propose un nouvel espace littéraire. La phrase, toute en capitales, commence à la gare de Mons, accueille les visiteurs. Après avoir parcouru la ville, elle les reconduit en ce même lieu et conclut par un point final. Si on pouvait la voir du ciel, la phrase constituerait une figure étrange dont chaque membre se rattache à la Grand-Place pour s’étirer vers les différents quartiers de la ville. Les mots sont positionnés sur les murs et trottoirs, réagissant aux porosités, aux formats des briques, aux fenêtres comme aux angles de rue. Ce projet est un work in progress d’une année. Chaque jour un segment de phrase est peint par trois peintres en lettres accompagnés de leur roulotte. La Phrase avance ainsi à son rythme d’écriture, de la mi-décembre 2014 à la mi-décembre 2015. L’écriture sur façade est inscrite à l‘encre sur un film protecteur blanc ; l'écriture sur sol est réalisée en peinture. (Équipe : Conception — Ruedi Baur et Karelle Ménine, Auteure — Karelle Ménine, Design — Ruedi Baur, Production — Léa Varlet assistée de Tom De Wilde, Gestion de projet et graphisme — Anouck Fenech, Peinture en lettres et graphisme — Camille de Barbuat, Renaud Fouchet et Iona Suzuki, Régie technique — Vincent Tandonnet, Gestion administrative — Julie Grawez, Installations — Judith Delville assistée de J.C. Duperron ; l’ERG, École de recherche graphique, Bruxelles (Manu Blondiau et ses élèves) ; Timothée Chalazonitis et Clément Valette, Film documentaire — Zéphyr Haution et Théau Varlet, Nettoyage et retrait de la phrase — Benjamin Dubois et Fabrice Pichat.